affiche_2006   Ca y est, le 59è Festival de Cannes débute la semaine prochaine (le 17 mai) avec, cette année, un seul mot d’ordre : « renouvellement » ! Il faut dire que l’an passé, entre Wenders, Lars von Trier, Cronenberg, Jarmusch et Gus Van Sant, les dinosaures du palmarès n’étaient pas en reste. Cette année, en revanche, il semble bien que la nouveauté sera au rendez-vous (exception faite de Pedro Almodovar avec Volver, Nanni Moretti avec Le Caiman, son pamphlet anti-berlusconi et Ken Loach avec Le vent se lève).

Le cru 2006 s’avère promoteur de nouveaux talents : Sofia Coppola avec sa version baroque et mutine de Marie-Antoinette (j’ai hâte de voir ça !), Alejandro Gonzalez Inarritu (le génial auteur de "21 grammes") avec Babel, Guillermo Del Toro avec son Labyrinthe de Pan qui parait-il va faire trembler la Croisette (je demande à voir!) ou encore Richard Kelly (le réalisateur du génial "Donnie Darko") avec Southland Tales, un thriller futuriste avec The Rock en vedette. Si ça c’est pas de la nouveauté !!

Pour une fois, notre pays ne sera pas en reste non plus question nouveautés avec dans les starting blocks : Nicole Garcia avec Selon Charlie (un film avec Benoît Magimel, Vincent Lindon, Jean-Pierre Bacri et Benoît Poelvoorde), Xavier Giannoli avec Si j’étais chanteur et encore Lucas Belvaux avec La raison du plus faible.

Le show sera comme d’habitude assuré par les grosses productions « hors compétition » : le tant attendu Da Vinci Code de Ron Howard qui fera l’ouverture le jour de sa sortie en France (le 17 mai), le dernier opus des X-Men, ou encore le dernier film d’animation de Dreamworks : Nos voisins les hommes ("Over the hedge" dans le texte !).

Pour finir, nous aurons droit à un jury glamour et renouvelé également (ben oui, tant qu’à faire hein.. autant mettre au placard les traditionnels écrivains et poètes torturés, ça changera !) avec entre autres, Monica Bellucci, Zhang Zihi, Helena Bonham Carter, Samuel L Jackson, Tim Roth ou Patrice Leconte. La présidence du jury sera assurée par le génial Wong Kar-Wai (ben oui, d’où l’affiche !) ce qui augure un palmarès beaucoup moins sombre et plus enjoué que les années précédentes. Du neuf, enfin !

Le programme m’a l’air intéressant cette année mais évidemment, ça tombe toujours pendant les examens (mais je suivrais du coin de l’œil malgré tout !). Alors, quel est votre pronostic ?

Plus d’infos sur http://www.festival-cannes.fr/