Muse+ Muse - "Black Holes ans Revelations"

A la fin des années 90, quand Matthew Bellamy, Chris Wolstenholme et Dominic Howard ont formé Muse, certaines critiques leur avaient collé un peu trop vite l'étiquette de simple groupe du moment. Oui, mais voilà, huit années plus tard, la formation semble toujours très en forme, après la parution de trois albums. Pour « Black Holes And Revelations », quatrième disque studio, ils ont souhaité travailler à New York et la  'Grosse pomme' a donné des idées aux trois artistes, preuve en est avec le single électro-rock «Supermassive Black Hole», qui a récemment provoqué toutes les réactions chez les fans, négatives ou positives. Le groupe paraît avoir décidé de modifier sa façon de travailler et être à la croisée des chemins. Au début en tout cas, l’album semble manquer d’une unité de vue et d’une direction bien précise. La métaphore des trous noirs est pourtant mise en avant pour combler cette lacune mais ce n’est pas une réussite totale. C’est sur le plan des mélodies que le bât blesse car parfois en fonction du sujet, Matthew Bellamy semble avoir privilégié le fond au détriment de la forme. Malgré tout je ne déteste pas cet album (mais suis-je objective ?!) car le groupe livre un rock accessible et efficace, et des paroles toujours élaborées inspirées par le grand questionnement de l'existence. En bref, à vous de voir ;-)

corinne_bailey_rae

+++ Corinne Bailey Rae

Je n’ai découvert son album que très récemment (j’avais simplement entendu brièvement parlé d’elle avant de partir) et c’est avec un grand plaisir que je me suis laissée emporter par cette fabuleuse jeune artiste britannique. Corinne Bailey Rae évolue à merveille dans un univers de pop-soul « sucrée ». Sa musique est magnifique et sa voix, à la fois chaude et claire, mutine et ingénue est tout simplement envoûtante. Je suis tombée sous le charme dès la première écoute et le plaisir est sans cesse renouvelé. Il n’y a rien de plus à dire, il suffit juste d’écouter et de se laisser emporter.

_jonasz+++ Michel Jonasz

Avec plus de 30 ans de carrière derrière lui & 15 albums studio, Michel Jonasz est de retour avec un double best of qui inclut 2 inédits. Tous ses plus grands tubes sont réunis de « La boîte de jazz », en passant par « Les vacances au bord de la mer », « Super nana », « Joueur de bues », « Lucille », « Dites-moi », « Je voulais te dire que je t’attends »… . Une petite rétrospective de son œuvre, portée par des textes simples, concis, aux mots justes et inspirés. Un très bel album.

Petite playlist qui me poursuit ces jours-ci (à consommer sans modération!):

Gnarls Barkley- « Crazy» (on ne change pas une équipe qui gagne hein !)
Jeanne Cherhal- « Ma vie en l’air »
Otis Redding- « Wonderful world »
Olivia Ruiz- « J’traine des pieds »
Massive Attack- « Unfinished Melody »
An Pierlé & White Velvet- « How does it feel » (illustré ci-dessous)